Ciné-baraque

cinema21
ciné-baraque : un voyage à travers les possibles

 

Pour un autre regard sur limage : 

Ciné-Baraque

Salasc, un village de 310 habitants de la vallée du Salagou. Un groupe de personnes désire partager l’intérêt pour le cinéma et, plus largement, pour les formes contemporaines de « l’image animée ».

humphreyLes particularités : Ciné-Baraque n’est pas un « ciné-club de plus ».

Notre ambition est à la fois d’amener à poser un regard différent sur les images proposées par l’industrie cinématographique et audiovisuelle,  et de créer des rencontres et des échanges, un lien, entre les habitants d’une communauté villageoise en pleine mutation.

humphreyLe concept.

L’idée de Ciné-Baraque est d’organiser chaque mois une réunion « à la maison » autour d’un film ou d’une œuvre audiovisuelle.

Toutes personne intéressée peut proposer un film, une émission, un thème…

Conseillée par les personnes-ressources de l’association, elle organise à son domicile (ou chez une autre personne) une projection du film ou de l’œuvre qui a été choisi.

Pour être aidé(e) dans sa préparation de séance, l’organisateur (trice) se met en tandem avec une autre personne. Ces personnes peuvent ne pas se connaître au préalable et se découvrir lors du projet commun.

humphrey

La pédagogie de l’image.

Ensemble ils/elles choisiront l’œuvre qu’ils/elles souhaitent projeter.

Il n’y a pas d’exclusive dans le choix des films ou des thèmes. Nous ne voulons pas d’élitisme. Chacun pourra proposer librement une idée de film, une œuvre – autour de la danse, du voyage, du football par exemple…

Cependant toutes les œuvres ne se valent pas et les catalogues de films sont suffisamment fournis pour choisir, dans une même catégorie, tel film plutôt que tel autre selon des critères adaptés.

Il ne s’agit pas seulement de montrer une œuvre qui serait prétexte à une soirée conviviale, mais bien d’ouvrir à un débat où apparaîtront les divers enjeux qui ont amené à choisir et présenter ce film ou cette œuvre audiovisuelle : approche de l’image, de la réalisation, environnement historique et géographique, etc…

humphrey

Les personnes-ressources.

Quatre personnes de l’association ont les compétences nécessaires, par leur profession ou leurs activités artistiques, pour aider les organisateurs de séance.

(Un documentariste enseignant en cinéma-audiovisuel, une photographe, une monteuse à France 3, une animatrice en gestion de groupes.)

Pour ne pas décourager les meilleures volontés elles viendront en aide quant au choix du film, aux directions de recherche, à l’animation du débat…

humphrey

Une parole libre

Le débat est ouvert à tous les points de vue. Chacun nourrit le film ou l’œuvre par ses connaissances, sa richesse visuelle, son expérience de spectateur.

Aux organisateurs et aux personnes-ressources d’aider chacun à construire un autre regard, un discours cohérent.

humphreyLa convivialité.

Les projections s’organisent à domicile et se poursuivent par une collation conviviale.

Les échanges se font alors plus librement et les blocages, peurs ou craintes de s’exprimer devant la « parole autorisée » disparaît.

C’est dans ce moment de bonne entente que les appréhensions s’estompent et que des volontaires se déclarent pour mettre en place la prochaine séance.

prev_fauteuils-accroche_060928_060928

Si vous êtes intéressés par cette démarche n’hésitez pas à nous contacter

 

 

 

Cinemas_chapeau_5680
pour voir les films déjà diffusés cliquez sur l’image
programmation cinéma
pour connaître la programmation

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *